C’est en Albanie que j’ai appris ce qu’était la nuit. La véritable nuit noire. Pas une lumière, pas un lampadaire, pas un phare de voiture…