Lorsque mes parents évoquaient l’Albanie, ce territoire me semblait lointain et reculé ; si mes parents en avaient fui, il semblait nécessaire qu’il le soit. En entendant mon père bavarder avec ses amis, je comprenais, peu à peu, pourquoi nous avions émigré : « Shkijet po na therrin ! »